• This topic has 4 replies, 4 voices, and was last updated 11/05/2021 15:37 by Jean-Marie.
Viewing 5 posts - 1 through 5 (of 5 total)
  • Author
    Posts
  • #14130
    olivier
    Participant
    • Messages : 2

    Bonjour à toutes et à tous !

    Je découvre ce blog ! bravo à toute l’équipe !

    1986, (ou 1985 ?) de mémoire c’est François Larigauderie et Denis Miège qui me (à moi et d’autres) confiait le gardiennage de ce magnifique oiseau sur un étang en forêt d’Orléans.

    Le premier couple s’installait… il fallait être très discret, c’était top secret !

    J’avais pour mission en plus du gardiennage du site, de tout noter, heures d’envol (chaque arbre perchoir était codé !), apports de proie, taille des proies, espèces consommées … (je me souviens notamment de qq belles carpes koï ramenées au nid)(le plus souvent c’était des mulets, chevaines et barbeaux)..

    Une caravane dans la pinède pour dormir… des moustiques….un affût en bordure d’étang peuplé de mulots apprivoisés qui venaient manger dans les mains des petits beurre !

    Je n’avais que 15 ou 16 ans à l’époque et j’en garde des souvenirs merveilleux de ces affûts ! quelle chance de pouvoir observer cet oiseau des semaines durant (juillet / août 1986 et 1987), assister à l’envol des jeunes, mais aussi toutes les autres espèces qui habitaient le site.

    Aujourd’hui je constate que les BBZ ont fait des petits et qu’une petite population s’est établie.

    Quelle joie et longue vie aux BBZ !

    #14137
    liliane
    Participant
    • Messages : 1 548

    @ olivier : Message privé pour vous.

    #14139
    Jérôme
    Moderateur
    • Messages : 571

    Bonjour Olivier et bienvenue sur le forum.
    Connait-on l’origine du premier couple qui est arrivé en forêt D’Orléans?
    J’ai compris que l’espèce n’était plus présente en région Centre depuis les années 30 et comme le Balbuzard pêcheur revient toujours nidifier là ou il est naît cela constitue un miracle.

    #14159
    olivier
    Participant
    • Messages : 2

    Bonjour Jérôme,

    D’où venaient ils ? Je n’en ai aucune idée. Je ne sais même pas si ceux qui avaient découvert le site le savaient .

    Ils n’étaient pas bagués, c’est certain.

    Il me semble de mémoire qu’ils avaient déjà fait une tentative de nidification qui avait échoué en 1985.

    J’ai retrouvé les dates où je les avais surveillé c’était les étés 1986 et 1987.

    Les petits sortaient du nid de mémoire mi août, ils restaient sur site jusqu’à ce que la chasse aux canards sur l’étang ouvre, fin août début septembre.

    Un piquet avait été posé (intentionnellement ?) juste devant l’affût, parfois un jeune se posait dessus, il était vite chassé par les adultes comme pour lui dire “hé méfie toi, dans l’affût planqué devant toi il y a du monde !”

    Quels merveilleux souvenirs tout ça….

    Sais tu à combien est estimée la population nicheuse dans le Centre maintenant ?

    #14726
    Jean-Marie
    Moderateur
    • Messages : 1 773

    La “légende” du retour des Balbuzards pêcheurs parle de l’installation en 1984 à l’étang du Ravoir d’un couple de rapaces allemands, et pour le coup bagués “noir”. Des “réintroductions” avaient eu lieu dans des pays nordiques et je crois en Allemagne. Survolant la France,ils auraient fait halte à cet endroit propice et amorcé un “retour” de l’espèce en France.
    En réalité, pour un des meilleurs connaisseurs des Balbus, et notamment de ceux de la Forêt d’Orléans, lui même à l’époque très jeune “élève/admirateur” du grand François Larigauderie, le retour avait commencé un peu avant, notamment je crois dans l’Essonne.

    La question du nombre de nids effectifs, de nids productifs, ou du “dénombrement de la population nicheuse” dans la F.O., dans le Loiret, dans la Région centre ou en France est très controversée. Surtout après la scission des Balbuphiles entre ceux du Groupe Pandion, qui longtemps étaient les seuls à observer chaque année tous les nids de la F.O. et à faire le compte exhaustif des nids productifs et des jeunes à l’envol ; et ceux du groupe institutionnel constitué par la DIREN pour gérer les sous de deux “Plans de restauration” successifs dans la domaniale de l’ONF et sur les lignes H.T. d’EDF…

    Les premiers donnaient des chiffres réalistes, les seconds donnaient des chiffres très optimistes pour faire valoir leurs succès de “Maitres des Horloges” autoproclamés… Les premiers parlaient de la difficulté à maintenir une vingtaine de nids productifs en F.O., tandis que les seconds spéculaient facilement sur le double en comptant Chambord et quelques nids plus lointains connus.

Viewing 5 posts - 1 through 5 (of 5 total)
  • The forum ‘Balbucam – Saison 2021’ is closed to new topics and replies.

Welcome to the osprey watch website