Saison 3 : Une grande série de rebondissements… Jusqu’à l’échec ! (2è partie)

Le 18 avril, il semblait donc acquis que « Pieds blancs », que nous allons surnommer Peb par la suite, était admis comme « mâle de substitution » par Sylva.

Un des marqueurs traditionnels : quand en présence de la femelle qui le laissa faire, Peb commença à « remuer du bois » sur les bords du nid…
Mais d’un autre côté, il y eut rapidement un problème. Pendant la période de reproduction, c’est au mâle de nourrir la femelle, c’est même la plus essentielle de ses obligations, surtout passée la période des accouplements.

Si la femelle est seule et doit s’absenter pour se nourrir, elle expose sa couvée aux fluctuations météorologiques et surtout aux prédations, particulièrement aux prédations aériennes (Corneilles, Autours, Aigles bottés etc.). Ce danger est minimisé ici du fait de la proximité de la Loire, mais reste très présent quand même.

Or dès le 18, Peb s’est présenté sur l’aire à plusieurs reprises chargé de poisson. Mais sans que la transmission se fasse. Au début, c’était ambigu : on pouvait se demander si l’attitude de Sylva n’était pas hostile et destinée à décourager Peb. Cependant on comprit bien vite qu’au contraire, elle tentait bien de prendre le poisson avec son bec, mais le mâle esquivait la prise immédiatement et repartait vite fait avec sa proie…

Ce comportement inapproprié donnera lieu plus tard à des disputes assez sévères.  En attendant, il a dû forcer la femelle à s’absenter à nouveau du nid, au risque d’offrir sa couvée à la prédation…

A nouveau le 20 avril vers 14h, Peb a débarqué avec une belle prise témoignant se son habileté à la pêche.
Il s’envole lorsque Sylva revendique sa part, mais revient en protecteur… se poser en recouvrant Sylva !

… Et il repart sans se préoccuper de la femelle !


Le lendemain, heureusement, Sylva réussit à s’approprier une proie que Peb a dépecée à côté d’elle.  Elle quitte le nid pour aller consommer ailleurs,  laissant sa couvée sous la garde du jeune mâle.

Peb n’a que trois ans et n’a sans doute jamais vu un œuf de sa vie.
On va alors assister à une scène absolument hilarante : les tentatives plus que maladroites du jeune pour rassembler les trois œufs précieux sous lui.

       

Il ne réussit finalement qu’à projeter un œuf à l’écart : Sylva le regroupera par la suite.

Malgré toutes ces maladresses de comportement, tout le monde espère une stabilisation de la situation avec Peb, lequel pourrait faire son apprentissage sous la houlette de Sylva, comme Reda semble l’avoir fait en mars 2017.
.

.

Mais le 22 avril à 16h 24, un incroyable rebondissement intervient : voici que Reda, que l’on avait pu croire définitivement perdu, Reda est de retour sur le nid !

Peb est immédiatement chassé.

En reprenant sa place, Reda remet en cause l’équilibre salvateur qui se mettait en place.

Les rebondissements ne vont plus cesser d’intervenir dans les jours qui suivent !

A suivre

 

2 réflexions au sujet de « Saison 3 : Une grande série de rebondissements… Jusqu’à l’échec ! (2è partie) »

  1. Merci Jean-Marie pour le résumé de cet épisode ; Reda est actuellement bien présent aux côtés de Sylva ,on a émis beaucoup d’hypothèses quant à son absence prolongée à un moment crucial de la reproduction,et le mystère persiste!Mais oublions le passé et tournons-nous vers l’avenir qui semble prometteur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *