Déjà du rififi sur l’aire BalbuCam !

L’aire du Grand Bois à Mardié est  prête.
Prête à accueillir les acteurs de l’aventure BalbuCam, saison 3 : la fidèle Sylva et son jeune compagnon Reda devraient s’y retrouver d’ici une quinzaine ou une vingtaine de jours.  Soyons tous là pour guetter leurs arrivées et leurs premières effusions…

L’ouverture du « En direct » est prévue aux alentours du 15 mars !
Bienvenue d’avance à ces deux remarquables Balbuzards pêcheurs dont nous devrions suivre avec passion et bonheur une nouvelle saison de reproduction. Bienvenue à nos fidèles « BalbuCamés », et bienvenue à tous les nouveaux « visiteurs uniques »/spectateurs », futurs « BalbuFans ». La parole aux observateurs/commentateurs dans le nouveau forum 2018  consacré à l’aire BalbuCam et au suivi de la fantastique saga qui s’y déroulera.

Depuis le départ en migration des cinq héros de la saison 2, l’équipe BalbuCam s’est activée pour vous apporter les améliorations promises. Nous avons choisi et commandé la nouvelle caméra, vous allez voir la différence. Jérôme a sélectionné un micro externe très performant et Jean-Marie lui a construit un abri « sur mesure ». Notre ingénieur/sorcier a adapté la chaîne de saisie et de transmission des données à ces nouveaux matériels. Il a également finalisé son système inédit de reconnaissance des oiseaux par leurs chants, qui valorise une nouvelle approche du milieu forestier.
Puis, in situ, nous avons complété et relancé le système ; Sylvain et Alban sont montés pour vérifier le nid, le dégager des repousses végétales ; pour démonter la caméra pionnière et remonter à sa place la nouvelle caméra. Ont suivi de délicates séquences de réglages, presque abouties.

C’est reparti pour six mois de suivi de la belle aventure naturelle.

Les premières observations dans les coulisses de la Saison 3… :

La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !

– La Buse variable

Le 21 février, alors que nous venions d’entrer dans la phase de réglages après changement de caméra, le nid a reçu la visite de cette Buse variable qui s’est posée à deux reprises en s’exprimant bruyamment. Une première visite assez brève ; la seconde beaucoup plus longue, 2′ 30″, avec beaucoup d’agitation et de postures ailes déployées et cris agressifs vis à vis d’un tiers. En fait une seconde Buse postée non loin, qui finit par s’envoler dans le champ de la caméra avant de disparaître, suivie par la protestataire.
Parade de séduction ou protection d’un territoire ? Un de nos « experts » penche pour la seconde hypothèse, même si le rapace ne manifestait aucun intérêt à s’approprier le nid lui-même.

La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !

.

– La neige

La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !
La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !
La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !
La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !
La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !

Le 27 février à midi débute une chute de neige à gros flocons. Elle commence à blanchir le nid et les sols, mais ne dure pas.

– … Et le Rouge gorge

Avant l’arrêt de la caméra, un petit Rouge gorge vient se promener sur l’aire.

La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !

– Encore la neige…

Le 28 février la neige tombe à nouveau avec des températures très basses. Le mois de mars s’ouvre sur le nid couvert d’un manteau de plusieurs centimètres, sur lequel un petit animal a déjà laissé des traces…

La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !
La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !
La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !
La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !

– La Mésange bleue

La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !

Familière déjà l’an dernier, et souvent reconnue par son chant, elle inspecte le nid le 3 mars à 11h.

– Le premier Balbuzard pêcheur

La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !
La Saison 3 sur la ligne de départ : à vous de jouer, Balbuzards !

Il se pose le 3 mars à 11h 26 sur le bord du nid, mais repart instantanément.
il s’agit de la femelle baguée rouge-orange 02.point, déjà vue sur l’aire l’an dernier le 20 mars, avant l’arrivée de Sylva.

– Le deuxième Balbuzard pêcheur

Le mercredi 7 mars , ce sont deux Balbus qui sont sur l’aire vers 13 h.

D’abord 1B, un des intrus de l’an dernier, se pose seul pendant une minute.  En fait, il faut se souvenir que 1B serait une femelle  baguée en 1995, ce qui lui confèrerait l’âge de… 23 ans !

Puis trois minutes après 1B revient, et joue les propriétaires lorsque se pointe 20point, celle qu’on a vue le 2 mars, venue aussi se poser sur le nid. Cela dure encore environ une minute.

A 13h 38, même genre de scène : 1B posé, 02. fait trois passages menaçants… avant que 1B ne parte à sa poursuite.
Depuis cette confrontation, c’est 1B qui est venue « squatter » quotidiennement l’aire du Grand Bois.

Le 8 mars, à l’heure du déjeuner. Puis dans l’après-midi, c’est sans doute elle encore qui maraude au dessus de la Loire pour pêcher.

Le 9 mars, depuis 9h du matin, jusqu’à un dérangement environ 1h plus tard. On la voit alors commencer à remanier les bords du nid en transférant du bois d’un bord à l’autre.

Après avoir fait ce travail, 1B a quitté l’aire à 10 heures quand un bucheron a fait un passage bruyant avec son tracteur.

A 11h47, elle est réapparue pour un bref « stop and go ».  Mais son envol a été suivi d’un choc sur la plaque alu censée empêcher nos amis de se poser sur la webcam… Bruit intriguant déjà entendu à plusieurs reprises précédemment.

Un doute surgit : il faut courir au pont d’observation  pour vérifier notre intuition  :Une première ! 1B fait preuve de beaucoup d’initiative et de fantaisie en trouvant le moyen de s’accrocher sur la pièce prévue pour l’en empêcher !

L’an dernier,  1B avait amorcé une semblable incrustation sur l’aire . Mais elle s’était fait chasser par Sylva dès son arrivée. Même motif, même punition : le retour de la femelle titulaire risque d’être chaud. Sauf si Reda arrive le premier et s’en charge !

 

Voilà…
Si l’on ajoute tous les oiseaux qui sont reconnus désormais par leurs chants et leurs appels dans l’environnement de la BalbuCam, on comprend qu’il se passe déjà de jolies choses sur l’aire du Grand Bois… Bientôt accessibles à vous tous par l’image du « En direct » de la BalbuCam !

 

 

20 réflexions au sujet de « Déjà du rififi sur l’aire BalbuCam ! »

  1. Quel bonheur de pouvoir suivre la vie de ce couple de balbuzards en direct. La forêt et les chants des oiseaux sont dans ma maison pour les mois à venir Mille mercis à toute l’équipe pour la qualité de l’image et du son.

  2. Ah Bonjour à vous toutes et tous , depuis 6 jours que je suis dessus et …je n’avais pas été jusqu »au bout de cette page !!!
    Grand MERCI pour cette nouvelle aventure !!!
    j’ai vu Sylva arriver et là un autre mais bagués alors que Reda n’était pas bagué (peut-être qu’en cours de route , il a été bagué ??? Ca se peut ?).
    Je suis bien embêtée car j’ai souvent un rond qui tourne , bien que je sois sur Firefox ou chrome. Est-ce normal ?
    Bon, en tous cas merci à J.Marie, Jérôme et Alban + tous les autres …. Amicalement
    Fanfan

    1. Vous faites erreur, Reda est bagué rouge-orange au tarse gauche avec le code 04-point.
      Si cela « mouline » souvent, c’est probablement votre connexion qui est faible. Testez-la avec le « test 60 millions de consommateurs » auquel vous avez facilement accès par Google.

      1. Si je peux me permettre d’éclaircir quelques données sur les bagues, sachez qu’il existe deux bagues avec le codage 1B.
        Un a été bagué tarse droite en 1995 (vraisemblablement mort depuis longtemps) et l’autre bagué 1B, tarse gauche en 2010. C’est plutôt cet oiseau qui a été vu par la caméra à plusieurs reprises. C’est une femelle qui s’est reproduite pendant quelques années en forêt domaniale d’Orléans, et qui a perdue son partenaire il y a deux ans. Dans de telles circonstances, ces Balbuzards cherchent à prendre une place sur un autre nid mais sont généralement renvoyés par le titulaire du nid. J’ai noté l’observation par la caméra d’un individu portant une bague orange codée 20 point. C’est également une femelle, bagué sur un pylône à H.T. dans le Loiret.

        1. Merci pour cette info, et merci de suivre assidument la BalbuCam.
          Il est vrai que les observations fournies par vos amis institutionnels d’Objectif Balbuz@rd, tant par les désastreuses caméras de SFE sur les pylônes THT que par les nouvelles caméras annoncées sur le nid « historique » du Ravoir, ne sont pas très gratifiantes. Si le « responsable biodiversité » de la DREAL qui soutient avec ardeur le projet de déviation routière ravageur de la biodiversité ligérienne réussit à obtenir la mort de l’aire BalbuCam, le Loiret et même la France reviendront au moyen-âge de la sensibilisation à la vie sauvage par l’observation de ce rapace passionnant. On continuera à gâcher inutilement un maximum d’argent public pour filmer maladroitement des nids en échec continu depuis des années ou des « cages a poules » les plus artificielles qui soient. Bravo l’Administration française !

      2. Merci Jean-Marie ,en effet j’ai regardé Réda l’année dernière et oui ..il était bagué …pardon , mais vous savez j’étais tellement assidue sur ce magnifique couple que je n’avais pas remarqué !!!!!…. Et à présent ce couple nous éblouit , ils sont superbes , j’attends avec impatience la ponte !!!!!…. Merci à vous et à toute l’équipe . Les amoureux font leur nid et c’est bien rigolo !!! Merci !!! Amitiés
        Fanfan

  3. Bonjour,
    Superbe qualité d’image avec cette nouvelle caméra et un angle idéal pour ne rien rater ! Un grand bravo pour tout ce travail
    La saison 3 démarre fort avec une belle prise ramenée sur l’aire ce matin.

  4. Bonjour à tous les balbucamés !
    Quelle immense bonheur de vous retrouver! Merci à Jean-Marie et à toute l’équipe pour votre réalisation. Ça vaut toutes les émissions télévisuelles, et nous c’est en direct !!!
    Merci mille fois.

  5. Bonjour surprise Mercredi 14/03/2018 14 h 05, un Balbuzard était posé sur le nid, partait revenait semblait défendre son nid.
    A suivre….

  6. Bonjour et heureux de vous retrouver pour la 3ème année.
    Les travaux routiers prévus ont-ils été réalisés ? Si oui, avec quel impact sur le site et la population d’oiseaux ?
    Y a-t-il une éventualité de revoir Titom … après une saison d’absence ?

    Merci à vous !
    Un orléanais expatrié dans le sud-ouest (mais à 100m d’une réserve ornithologique!)

    1. Il y a eu fin 2017 le déboisement violent et illégal de 10 ha d’espaces boisés classés, mais sur la commune voisine. Nous avons obtenu de la justice l’arrêt de tout ce qui pourrait menacer les espèces protégées… Jusqu’au jugement sur le fond qui devrait intervenir à la fin du premier semestre. Si nous perdons, les bois de Mardié où se trouvent les Balbuzards seront à nouveau menacés entre septembre et novembre, bien que non expropriés, par des manœuvres illégales.
      En attendant, la Saison 3 ne devrait pas en souffrir.
      A priori, il n’y a aucune chance que Titom revienne.

  7. Eh bien, la saison s’annonce « chaude », ce nid est vraiment convoité ! C’est le cas de le dire, il y a du rififi dans l’air(e)!!!

  8. Bonjour,

    Bientôt accessibles à vous tous !

    Puisque selon vous, l’aire est accessible à tous, pourriez vous en dire un peu plus pour la géolocaliser, que je puisse comme les autres profiter de ces magnifiques oiseaux.

    Un grand merci

    1. L’aire sera bientôt accessible… par l’image. Mais pour éviter tout dérangement nuisible à l’installation ou à la reproduction, les approches terrestres sont exclues, et aucune précision de géolocalisation n’est donnée pour cette raison.
      Par contre on peut guetter les maraudes de pêche depuis les rives de la Loire entre Jargeau et Bou, mais pour le moment il n’y a pas grand monde au ciel dans le genre Balbus…

  9. Bonjour tout le monde

    Merci pour toutes ces péripéties sur le nid…
    Merci à la neige, grande purificatrice

    Je me demande si Reda pourrait être séduit par une autre femelle que Sylva si par malheur elle ne réapparaissait pas ?

    Par la femelle 1B par exemple ?
    (A 23 ans peut-elle encore pondre ?)

    Ou par la femelle baguée rouge-orange 02.point ?

    Merci encore pour tout ce que vous faites…

    Et vivement la ligne ouverte !

    1. Selon les espèces animales, on trouve toutes sortes de modes de reproduction et de « conjugalité ». Les grands Aras du Brésil sont 100% « fidèles » et ne se quittent jamais, les Oiseaux de paradis ont des rituels de « séduction » invraisemblables et magnifiques. Le Balbuzard est réputé fidèle, même si comme on l’a déjà beaucoup répété la fidélité est plutôt relative au nid : la priorité est la réussite de la reproduction.Il peut donc y avoir des mâles erratiques prêts à toute « aventure », mais si le couple est constitué le mâle n’a aucune raison d’aller voir ailleurs.

  10. Bonjour,
    Déjà du mouvement sur l’aire ! Comment vont se comporter les intrus face aux propriétaires titulaires ? Attendons leur retour avec impatience.
    Merci à vous pour ces belles photos.
    Roselyne

    1. En principe les « squatters » se font déloger par les « titulaires ». 1B s’était fait virer en 2017, cela devrait se reproduire vite fait, surtout si elle reste seule…

      1. Merci Jean-Marie pour vos photos et commentaires. Comme l’année dernière, vous allez être « nos yeux ». Et si par exemple, 1B venait à trouver un « compagnon » avant le retour de notre couple préféré et prenaient donc possession de l’aire ? Que se passerait-il alors ? Je sais, ma question peut paraître idiote. On verra. Cela serait une première ! Dans l’affirmative, cela risque effectivement d’être chaud.

        1. C’est une hypothèse peu probable et a priori peu souhaitable. En effet on peut avoir des doutes sur la fécondité d’une femelle si âgée… Même si nous n’avons pas de données à ce sujet.

Les commentaires sont fermés.