11 réflexions au sujet de « 8 mai : Quelle réussite pour les proches éclosions ? »

  1. Hélas nous avons toutes et tous compris que cette année sera différente de l’année passée.
    Les deux œufs restants ne sont plus couvés depuis longtemps.
    Dommage
    La tristesse est de mise.
    D’un autre côté, c’est peut-être aussi bien que les poussins ne soient pas nés.
    Comment auraient-ils été nourris ?
    Avec la défection de Reda, les ravitaillements aléatoires de Peb, je pense que Sylva aurait eu du mal à assurer la survie de sa petite famille.
    A l’année prochaine donc.
    Et que cette déviation inutile et destructrice reste dans les dossiers !
    Merci Jean-Marie, Jérôme, Tyto Alba et toute l’association pour le travail effectué en faveur du balbuzard pêcheur.
    Sans votre caméra sur l’aire, je continuerai à ignorer tout de l’existence de ce magnifique oiseau !

  2. Bonjour à tous,
    Aïl aïl, que se passe t’il, plus personne à couver depuis quelques jours, les 2 oeufs restants seraient-ils définitivement abandonnés cette année ?
    D’avance, merci pour votre réponse

  3. bonjour JEAN MARIE, je suis une balbucam acharnée et était présente dimanche lors de la manifestation, inutile de vous dire à quel point nous étions mon mari et moi même très affecté par l’accident que Sylva malheureusement à été victime, par chance elle est là…… mais il m’a semblé hier soir juste avant la fermeture d’écran qu’elle faisait pas mal d’étirements avec sa patte droite aurait elle pu être blessé ou tout simplement contusionné??? cela ne risque t’il pas pour elle dans ces déplacements si au cas où elle avait un petit souci, et PEB l’a t-on vu ????

    1. Oui, nous avons une vidéo où on peut observer des mouvements répétés et une sorte de gêne sur le pied droit… sans que ce soit déterminant : les « jeux de pieds » ne sont pas rares chez ces rapaces… Peut-être une conséquence de l’accident, probablement sans grand effet sur la suite.
      Peb est passé au moins deux fois hier après-midi sur la plateforme, la seconde fois avec un poisson. Et il a utilisé aussi le perchoir de l’aire.

      1. quel bonheur Jean Marie Sylva Reda et Peb , je n »en reviens pas , nous allons attendre les évènements sereinement j ‘espère

  4. Merci pour cette caméra et ces commentaires, jusqu’à présent je suivais seulement les balbuzards américains ignorant votre site !
    Je suis aussi un nid d’aigles, le mâle a disparu subitement (alors qu’il était en couple et fiable depuis 12 ans), la femelle a l’air de mener à bien ses 3 aiglons toute seule, alors Sylva réussira peut-être …

  5. Merci pour ces moments excptionnels dans l’intimité de ces beaux oiseaux ! Leçon de courage et d’abnégation pour nous.
    J’admire l’instinct de vie de Sylva.

  6. Avec tout le rififi qu’il y eu cette saison, nous espérons que Sylva, qui est courageuse, ait ses petits. Que lors de l’éclosion un des mâle lui vienne en aide.

  7. Merci Jean-Marie pour ce résumé de la situation.
    Effectivement, on peut se rendre compte, derrière nos écrans que la vie sauvage n’est pas toujours aussi simple qu’on l’aimerait.
    Autant nous avons eu l’année dernière une saison de reproduction sans problème, autant cette année est mouvementée et sans certitude.
    Merci encore à toute l’équipe de la balbucam de nous permettre de vivre un peu avec ces oiseaux si rares.

  8. Sylva est une femelle exemplaire,seule elle a couvé,seule elle s’est ravitaillée ,elle a vraiment tout géré depuis le début,et je souhaite que s’il y a éclosion d’un ou des œuf(s) il se trouve à ce moment un mâle à ses côtés, que ce soit Reda,Peb ou Sam afin de la soutenir pour la suite et qu’elle puisse enfin trouver la sérénité,elle l’a amplement mérité!
    Faire confiance à la nature,faire confiance aux Balbuzards!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *