14 réflexions au sujet de « 29 avril : Reproduction bien partie – BalbuFête en vue »

  1. Ce matin, à 7 h 30, la webcam est déjà ouverte et j’ai vu Sylva, mère courage, bien installée à couver ses œufs, sous une pluie battante. Puis je passe sur le forum et, surprise, je vois une photo de Titom, Sylva et Vic tout petit en 2016. Reda a fait des progrès, mais il lui manque encore un peu d’expérience pour égaler Titom. Avez-vous des renseignements sur son identité ? Merci pour tout ce que vous faites afin de permettre aux néophytes de comprendre les lois de la vie sauvage .

    1. En page 21 du Forum, un de nos correspondants ayant questionné le bagueur unique nous a appris que Reda était un mâle : on s’en serait douté.
      Et qu’il était « né en 2014 en forêt d’Orléans ». Les jeunes revenant en principe à proximité de leur lieu de naissance d’une part, et les bagues orange (celle de Reda tire sur le rouge) étant celles de la F.O. (et à la marge celles de Chambord) d’autre part, cette info n’était pas non plus un scoop, mais une évidence.
      Quant à l’âge, au vu de son comportement, nous avions vite compris que c’était un jeune dans une première expérience de reproduction : trois ans, peut-être quatre. Bon.
      Mais nous n’avons pas d’informations sur le lieu de naissance exact ou sur les parents de Reda. Quelle importance ?

  2. Difficile les cris de Sylva!!!! Elle semblait pourtant plus calme cet après-midi.
    A-t-elle faim? Journée perturbée,bien sûr . . .
    Vous devez vous poser bien des questions . . .
    Merci pour toutes vos observations et réponses.

    1. « Normalement », la femelle ne crie comme cela que quand le mâle est assez proche pour l’entendre. Mais nous n’avons pas eu la disponibilité pour aller vérifier sa présence.
      Par ailleurs, les agressions récurrentes de l’intrus « pattes blanches » ont certainement créé de la tension. Une nouvelle vient de se produire à 19h !

  3. Bonjour,
    je viens de voir un troisième Balbuzard et une grande agitation sur l´aire qui continue toujours. Un ou une intruse ? Est-ce Reda qui a pris place sur les oeufs ?

  4. Grand merci à vous tous!
    Merveilleuse expérience pour nous.
    Simple question qui fait suite aux réflexions de Martine, je vois rarement Reda (sauf à l’instant) tous les combien apporte-t-il un poisson à Sylva? peut-elle avoir faim parfois?
    Questions idiotes peut-être, désolée.
    Très grand merci encore.

    1. Il n’y a pas de « questions idiotes », il y a souvent des questions déjà abordées dans le Forum…
      Un Balbuzard adulte ne consomme sans doute que 250 g de poisson par jour, soit le poids moyen d’une prise. Si le mâle fait une prise de 500g, elle suffira pour 24h du couple.
      Il n’y a aucune régularité dans les apports de nourriture, et les consommations peuvent être séparées par de longues périodes. Nous interprétons facilement les cris plaintifs de la femelle en présence du mâle comme des réclamations de nourriture, mais pour autant nous n’avons aucun élément permettant de parler d’une « faim », similaire à celle que nous connaissons, en cas d’apport tardif.

  5. Bonjour,
    j´ai découvert la balbucam grâce à un article récent de Reporterre.
    C´est merveilleux. Merci infiniment de faire partager un peu de la vie de ces oiseaux magnifiques, merci à toute votre équipe pour ce travail formidable.
    Une question peut-être un peu idiote, je suis complètement néophyte en la matière. Est-ce que c´est Reda qui approvisionne Sylva en poisson ou bien va-t-elle pêcher elle-même ? Je n´ai pas encore vu Reda revenir avec de la nourriture.
    Comment interpréter les petits cris poussés par Sylva, surtout au retour de Reda. Attend-elle quelque chose de lui ?
    Merci de bien vouloir éclairer ma lanterne.

    1. Merci d’apprécier BalbuCam.
      Pendant toute la période de reproduction,le mâle assure seul l’approvisionnement de la femelle, puis celle des poussins après les éclosions. Qui plus est, il livre le poisson à la femelle après l’avoir débarrassé de la tête qui comporte des parties dures indigestes.
      Quant aux cris que la femelle émet souvent et parfois longuement lorsque son compagnon est proche, nous les interprétons en général comme des « invites » pour qu’il aille chercher « à manger », mais aussi dans la phase précédente pour qu’il vienne s’accoupler, ou pour qu’il aille chercher du bois mort afin de renforcer le nid. Mais ces supposées « invites » laissent parfois le mâle de marbre : peut-être ne les comprend-il pas mieux que nous ?

    2. J’ai découvert la balbucam la semaine dernière, et depuis il ne se passe pas un jour sans que j’aille jeter un œil. Le matin avec mon bol de café, en ces moments de grande confusion et grande tension, c’est le meilleur moyen de nous ramener à l’évidence, à ce qui a vraiment de l’importance. Merci pour ces moments de zenitude profonde que ces merveilleux oiseaux m’offrent chaque jour.

  6. Très heureux d’avoir des nouvelles, SYLVA est magnifique et REDA à la hauteur de sa tâche. Nous en sommes très fiers, et toujours très émus de voir nos Balbuzards. Nous vous remercions pour tout ce que vous faites reportages, documents etc……. Merci à vous tous.

Les commentaires sont fermés.