11 réflexions au sujet de « 23 avril : Une semaine très critique sur le nid ! »

  1. Bonjour, Site passionnant et belle idée. Merci !

    Absence de Reda : C’est curieux chez les pêcheurs ce besoin de faire des frasques…

  2. Ravoir !!
    – (Ravoir 1 historique): accouplement sur le nid, pas encore de couvaison apparemment.
    – (Ravoir 2): rien-nada!
    – (Ravoir 4): un oiseau a survolé sans alarme. Le nid est vide. Pas de couvaison.
    – (Ravoir 3): saboté/tronçonné depuis 10 ans.

    obs d’AD

  3. Le contrôle du noyau central par quelques officieux nous permet de connaître l’état actuel des aires et couples bbz formés.
    6 aires domaniales vides ou abandonnées.
    Des recherches intensives reprennent en 49, pour tenter de « dénicher » deux aires dont les bâtisseurs jouent à cache-cache depuis quelques mois, entre Loire, rivière, étangs et forêt.
    Et 2 aires construites en 2008-2012 sont actuellement bien occupées en propriété privée.

  4. Reda aurait il été blessé, dans l’incapacité temporaire de rejoindre le nid ? Plus généralement , un balbuzard (ou autre oiseau ) peut-il avoir des absences ?
    De là à imaginer qu’il puisse y avoir une double vie ….un double nid, ce serait faire de l’anthropomorphisme à peu de frais !

    1. Blessé non, ça se verrait. « Double vie », ça ne veut rien dire. Les scénarios possibles sont extrêmement nombreux et divers ; mais la fréquentation temporaire d’un autre nid en manque de mâle est de l’ordre du possible.

  5. A ma connaissance, Reda, alias 04 point, n’a pas été observé pendant son absence de neuf jours . Le plus longue absence d’un nid, d’un mâle reproducteur, que j’ai connue était d’environ Quatre heures. Espérons que la reproduction se poursuit normalement et que des oeufs éclosent…

    1. Il est certain que Reda n’aura pas été se montrer au Ravoir, le centre du monde Balbu à entendre vos amis. Et le groupe Pandion n’est plus là pour observer tous les nids de la F.O.
      Mais il y a près d’ici plusieurs nids dont vous ne soupçonnez même pas l’existence…

Les commentaires sont fermés.