12 réflexions au sujet de « 14 juillet : Regardez vite trois jeunes à l’envol »

    1. L’Enquête publique sur le projet de déviation s’est déroulée en 2016. 1600 personnes se sont exprimées contre le projet en justifiant leurs oppositions (contre seulement 600 « favorables »). En plus, une pétition « papier » antérieure de 1400 signatures d’opposants n’a pas été décomptée.
      Malgré cela, une Déclaration d’Utilité Publique a été prononcée par le préfet, et nous sommes entrés dans une lourde et longue phase de contentieux devant la justice administrative.

      A ce stade, une pétition n’est pas envisagée. Mais nous agissons pour alerter le nouveau ministre des menaces par différentes voies ayant des chances de l’atteindre.

      Notre association MARDIEVAL compte déjà plus de 160 adhérents : vous pouvez venir les renforcer moyennant une cotisation annuelle de 15 € seulement. Vous bénéficierez ainsi d’informations directes et, le jour venu, de nouvelles propositions d’action.
      Les frais d’avocat grèvent lourdement le budget de MARDIEVAL : vous pouvez y participer en envoyant un chèque établi au nom de MARDIEVAL, en mentionnant à son dos « Contentieux».
      (Adresser votre participation ou votre adhésion à la secrétaire de MARDIEVAL : Sylvie Boillon – 360 rue des Moulins – 45430 Mardié. Un reçu fiscal vous sera envoyé, vous pourrez ainsi récupérer les 2/3 de votre versement en déduction de votre impôt sur le revenu : ainsi un versement de 60 € ne vous coûtera que 30 €. Merci d’avance.)

  1. Si je peux apporter mon aide ( manisfestation’ petition’ ) pour éviter cette destruction’ je suis déterminée et prête à faire tout ce que je peux,. Pourquoi nous priver de ce sublime spectacle ,ce serait plus intelligent d’y intéresser au contraire un maximum de gens. Merci et bravo à l’équipe,

  2. Avis partagé Jean Marie ; Je pense également que la reproduction 2017 est une réussite complète et je m’en réjouis.
    En effet, au début, j’ai craint que cette aventure ne puisse aller à son terme. Le non retour de Titom (grande déception pour moi, si, si, ne riez pas !) associé à la maladresse de Reda (sa jeunesse) le laissait à penser.
    Mais, comme dirait la chanson, tout est bien qui finit bien, 3 poussins sont nés, se sont développés de belle manière et ces derniers jours, à tour de rôle, chacun a pris son envol.

    La seconde partie de votre lettre est moins réjouissante. C’est même désespérant de voir un tel degré de la bêtise humaine.
    Mais qui menace la biodiversité ? On se le demande ! L’homme, encore et toujours lui, qui ne cesse de modifier l’environnement à son profit. Quel égoïsme !
    Il ne sait pas, cet « animal si évolué », que la biodiversité est comme une chaîne où chaque maillon a besoin de l’autre ! En détruire, c’est rompre son équilibre. Pas besoin de grandes études pour le comprendre.
    Je ne connais pas l’aire de Mardié, mais il ne faut pas être devin pour comprendre que dans cette histoire, il y a certainement anguille sous roche. Tout simplement une question de gros sous pour ceux qui autorisent et pour ceux qui construisent et tant pis pour la faune sauvage, elle n’aura qu’à aller nicher ailleurs !
    Lamentable ! Tiens ! Je finis par sortir de mes gongs.

    Vous allez alerter Monsieur Nicolas Hulot. C’est bien, il le faut.
    J’espère qu’il se souviendra de ce qu’il a dit à un moment donné et je le cite : « J’invite les décideurs économiques et politiques à prendre en compte la biodiversité dans chacune de leurs décisions et les appelle à opérer la mutation nécessaire pour préserver l’avenir de tous les êtres vivants ».

    Saura-t-il vous écouter ? Je l’espère sincèrement.
    ………………………………….
    Pour terminer, l’individu devrait revenir à plus d’humilité envers la planète et sa nature.
    Avec Monique, avant qu’elle n’aille s’installer en Sologne, nous avons souvent observé le ciel profond.
    Je peux vous assurer que l’on y voit des choses extraordinaires (nébuleuses, amas d’étoiles et bien sûr, les planètes).
    Spectacle grandiose qui fait relativiser les choses de la vie et prendre conscience que nous sommes un grain de poussière dans l’Univers et une toute petite chose sur Terre. Alors ! ……………….
    Pour conclure, je vais incessamment faire le nécessaire auprès de Sylvie Boillon.

  3. Si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas.
    L’absurdité du projet du conseil départemental mérite d’être dénoncée et combattue.
    Merci pour ce magnifique site

  4. Merci de nous avoir permis d’en apprendre un peu plus sur ces balbuzards inconnus pour moi jusqu’alors. La particularité de pouvoir les voir évoluer en milieu naturel est une merveille de la technique sur une des merveilles de la nature !
    Souhaitons que l’ensemble des démarches de la préservation du site aboutisse favorablement, vous avez tout mon soutien !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *