21 réflexions au sujet de « 10 juin : Gaia, Thala et Oura »

  1. Bonjour je passe beaucoup de temps tous les jours à regarder BalbuCam c’est merveilleux oiseaux que sont les balbuzards Un ou une des petits porte le prénom de ma petite fille Gaïa. Je lui souhaite une longue aventure en espérant la revoir avec les vidéos de BalbuCam. Merci pour tous ces moments de pur bonheur.

  2. 10 juillet : décidément le petit dernier a du mal à prendre son envol… il s’exerce souvent dès que le vent est favorable. La femelle reste toujours attentive, infiniment patiente… elle revient régulièrement sur le nid.
    Vingt fois j’ai cru qu’il y allait… Mais la pulsion pour s’arracher de l’aire n’y est pas…
    Hier les autres jeunes sont venus battre des ailes devant lui vigoureusement comme pour l’inciter. Ils ont décollé devant lui… Mais rien n’y a fait !
    Lui prend son temps. Pas pressé de rejoindre ce monde stupide de compétition : il attend d’être prêt !
    Sans doute pour demain 11 juillet ou après demain. Mais on approche c’est sûr !

    1. Chez le Balbuzard pêcheur, plusieurs éléments caractérisent un certain « dimorphisme sexuel » : Volume et poids plus importants pour les femelles, différences dans les zones foncées de la calotte crânienne ou du plastron… Mais il y a des exceptions, et justement Sylva fait exception par son plumage : notre meilleur expert ornitho l’avait identifiée comme mâle à son arrivée, alors qu’à son retour pour la saison suivante elle a prouvé qu »elle était femelle ! Pour le moment, il a déclaré Thala comme mâle, et nous attendons la suite.
      Mais après tout, en quoi cela peut-il être important ?

  3. Poussin vole, mon coeur vole dans le petit bois …!
    Bourrasques et maladresses,et ma tendresse d’humain.

    « como vuela el tiempo »…
    Molletonne.

  4. Bonjour,
    Vidéo en direct top !!!
    Petite question comment peut-on savoir qui est qui parmi Gaia, Thala et Oura ?

  5. Bonsoir
    Quelle belle leçon de ces balbuzards qui par cette forte chaleur n’ont même pas un peu d’eau à boire. A leur place nous serions déjà dépéris. La nature fait les choses que nous humains nous n’accepterions pas. Bravo pour cette initiative !

  6. Bonjour, comment faîtes-vous pour baguer les poussins? La mère ne les quitte presque pas.
    Merci
    Dom

    1. C’est très simple : nous ne voulons pas que les poussins soient bagués, pour des raisons que nous avons exposées à de multiples reprises sur le Forum.

  7. Merci à Télérama de m’avoir fait découvrir votre site, c’est magnifique de voir ces oiseaux grandir, malgré le bruit du chantier proche. J’étais plus habituée aux vautours fauves que je vais volontiers observer et au nid d’hirondelles sur ma terrasse d’entrée en Ardèche…mais je découvre le balbuzard …je crois en avoir déjà vu aux abords de l’Ardèche, est-ce possible?

    1. C’est possible que des Balbuzards pêcheurs survolent l’Ardèche, voire y fassent étape au bord d’une rivière ou d’un étang. Le couloir migratoire des oiseaux venant de Pologne, d’Allemagne ou de Finlande et se dirigeant vers Gibraltar passe là, tandis que les Balbus du Royaune-uni ou de France descendent plutôt le long de l’Allier.

  8. Je suis hyper- contente de voir grandir ces trois petits, malgré leur environnement dégradé par cette catégorie d’humain « béton » qui se croit propriétaire de cette belle nature qui nous entoure. Chaque année, c’est un vrai plaisir de suivre BalbuCam. Dès que je suis chez moi l’ordi est connecté sur BalbuCam afin de voir évoluer ces jolis oiseaux.
    J’aimerais tellement qu’il y ait une prise de conscience envers cette belle nature, de ne pas oublier avant de la détruire qu’il y a des êtres vivants qui en font partie.
    J’espère que cette belle aventure qu’est BalbuCam perdurera.

  9. Un bonjour de Normandie.
    Merci pour ces belles images. J’aime les rapaces, et avec ce confinement, elles sont les bienvenues et me ravissent , et me consolent aussi du manque de suivi que je n’ai pas pu faire d’un nid de faucon pèlerin. J’en assurais le suivi depuis dix ans dans la merveilleuse petite vallée de l’Iton.
    J’ai appris beaucoup de chose sur les balbuzards, et vos images sur leurs pêche sont magiques. Merci encore à toute votre équipe.

  10. Bonjour à tous,
    J’ai découvert le site grâce à un article de Télérama. Depuis, je suis chaque jour le quotidien de cette petite famille. C’est passionnant et émouvant. Hier après midi le couple a été paniqué par un bruit de moteur. De quoi s’agissait-il ? un ULM, un drone, une moto ? On était dimanche donc pas un jour de travail du chantier proche. Les parents ont quitté le nid et n’y sont revenus que plus tard, laissant les petits sans surveillance. Les engins aériens sont-ils autorisés à survoler le nid ? Si cela se renouvelait souvent, les parents pourraient-ils abandonner leur progéniture ? Cela m’inquiète. Les petit grandissent à vue d’œil. Quand vont-il s’élancer pour leur 1er vol selon vous ?

    1. Bonjour et bienvenue. Le Forum principal répond abondamment à toutes ces questions, vous pouvez lz parcourir sans vous inscrire.
      Rassurez-vous, les Adultes ne sont jamais loin, même si on ne les voit pas toujours dans le champ de la BalbuCam !

  11. Merci pour votre dévouement au service de la nature et de ses beautés, heureusement qu’il reste des personnes comme vous.
    Bravo pour ce spectacle quotidien.
    Merci

  12. Excellente idée que cette balbucam. Merci à vous pour ces heures de bonheur avec la famille balbuzards. Bon courage à tous ceux qui luttent pour la sauvegarde de notre patrimoine sauvage!

  13. Bonjour,
    Quelle belle famille ! Espérons que tout ira bien pour eux jusqu’à leur envol. Je visite régulièrement votre site, un peu moins cette année car j’ai eu du mal avec cette horrible balafre dans le paysage… Quand je travaillais, j’étais prof de SVT dans un collège en Ardèche, mon ordinateur était toujours connecté sur balbucam et je projetais les images à mes élèves dès que je pouvais….
    Tant qu’il restera des personnes pour s’opposer au bétonnage de nos paysages, tout espoir n’est pas perdu. Merci infiniment pour le travail que vous faites. Joz

Les commentaires sont fermés.