Forums Balbucam – Saison 2018 Participons à la belle aventure de la BalbuCam – Saison 3 !

This topic contains 4,255 replies, has 85 voices, and was last updated by Jean-Marie 09/03/2019 09:30.

Viewing 15 posts - 4,216 through 4,230 (of 4,256 total)
  • Author
    Posts
  • #13535
    LN66
    LN66
    Participant
    • Messages : 1 131

    Hélas Luisa
    En ce qui concerne les enveloppes vides qui se multiplieraient je crois qu’ils savent déjà le ‘pourquoi’.
    Plus personne ne croit à cette démocratie dont ils ont le mot à la bouche du matin au soir.
    Le débat dont on parle et qui va bientôt commencer en est la preuve.
    Ils savent déjà pourquoi les Gilets Jaunes sont dans la rue.
    Ils veulent juste noyer le poisson, faire retomber la tension sans qu’aucune vraie réponse ne soit donnée à cette injustice sociale énorme.
    En 95, autant dire au siècle dernier (ha ha ha ) Chirac en parlait déjà de cette fameuse fracture sociale.
    24 ans ! Et tout est encore pire qu’avant !
    On ne peut pas mettre la poussière sous le tapis éternellement…

    #13536
    Luisa
    Luisa
    Participant
    • Messages : 412

    Je sais LN66 que les enveloppes vides, en l’état actuel des choses, ne servent à rien puisqu’elles ne sont pas considérées comme des suffrages exprimés. Elles n’ont donc aucune conséquence sur le résultat du vote.

     Avec la consultation des Français à travers un « grand débat national », dont il est beaucoup question aujourd’hui, allez savoir si la « montagne accouchera ou pas d’une souris ? »

    En effet, une des questions prévues pour ce débat : « La démocratie et la citoyenneté » évoque le point suivant : « Faut-il reconnaître le vote blanc ? »

    Si cette réforme venait à voir le jour, elle permettrait de lutter, d’une part, contre l’abstention et d’autre part, d’exprimer un ras-le-bol face aux choix proposés.

    Un nombre important de ces petites enveloppes, s’il venait à être supérieur au 1er candidat, justifierait l’annulation de l’élection.

     De quoi donner la migraine aux futurs candidats…………

    Prudence et attendons la suite. Ils veulent peut-être endormir un mouvement, mais qui sait !

    #13540
    Monique
    Monique
    Participant
    • Messages : 793

    “Prudence et attendons la suite. Ils veulent peut-être endormir un mouvement, mais qui sait !”

    Mais de quel mouvement parles-tu Luisa ? Trêve de plaisanterie, j’espère bien que les gilets jaunes ne transformeront pas leur mouvement social en parti politique. Trop de risques de dérives en tous genres. On a déjà tellement été déçus par le passé !  Pour ma part, je n’ai plus aucune confiance à un politique quelle que soit son étiquette. Par contre, je suis tout à fait d’accord avec toi pour que le vote blanc soit reconnu. A suivre …

    #13572
    Monique
    Monique
    Participant
    • Messages : 793

    Coucou les BalbuCamé(es). La neige est de retour dans certaines régions.  Normal, c’est l’hiver. Les journaux télévisés font tout un pataquès sur ce qui reste un non événement ! Très peu de neige ici en Sologne mais des températures négatives ainsi que du vent, me poussent à rester à la maison au chaud. (Les vieux, c’est ça !).

    Du coup, et même si cela n’a rien à voir avec les oiseaux,  j’ai envie de vous parler des “Trognes” ou “arbres têtards”  suite à la conférence de Dominique Mansion que j’ai suivie en octobre dernier sur ce sujet. J’avoue  avoir été séduite par tout ce qu’implique ce nom de “trognes” ou “arbres têtards” .

    Mais qu’est-ce qu’une trogne ?

    La trogne est un arbre taillé périodiquement à la même hauteur pour produire durablement du bois, du fourrage ou des fruits. Ce n’est pas l’essence de l’arbre qui fait la trogne mais sa taille régulière. Entre le têtard, où la coupe s’effectue principalement au sommet, et l’émonde, où elle a lieu surtout latéralement, il existe une multitude de combinaisons : une trogne peut avoir plusieurs têtes, plusieurs troncs, plusieurs bras. Après chaque recépage, surgissent des bourgeons latents qui donnent de nouveaux rameaux (suppléants) et des bourrelets de recouvrement se forment au niveau des branches coupées. Ces tissus vivants recouvrent plus ou moins les coupes et préparent de nouveaux bourgeons. Au fil des recépages, la formation des bourrelets génère des replis et des boursouflures qui donnent aux trognes cette allure particulière. Si les cycles de taille sont réguliers et suffisamment rapprochés, la production de nouveaux rameaux peut se renouveler durant des siècles, même si la trogne est creuse.

    La création d’une trogne s’effectue sur un arbre jeune : soit sur un semis naturel, un rejet de souche ou sujet planté dont on coupe le tronc à une certaine hauteur, soit en bouturant une branche qu¹on enfonce dans le sol comme un piquet (saules, peupliers).

    Pourquoi des trognes ?

     Avant l’emploi d’autres énergies et d’autres matériaux que le bois, avant les fourrages cultivés, les arbres et leur feuillage représentaient une richesse dont on n’a plus idée aujourd’hui. Émis près du sol, les rejets d’un taillis sont vulnérables, abîmés par les crues, les glaces ou les avalanches, piétinés, et surtout broutés par les herbivores sauvages et domestiques qui trouvent à leur hauteur une nourriture qu’ils affectionnent. Lapins, lièvres, cerfs, chevreuils, vaches, moutons, chèvres dévorent avec avidité ces jeunes pousses et leur feuillage. S’ils mangent les rameaux au fur et à mesure de leur repousse, les arbres finissent par mourir, incapables de se régénérer, la forêt régresse et disparaît. Avec la trogne, l’homme invente le « taillis suspendu », « haut taillis », « cépée aérienne », « forêt aérienne », « forêt sur pilotis », « prairie aérienne », hors d’atteinte de la dent des herbivores. Portées par un tronc les précieuses repousses apportent une production durable selon des cycles de tailles réguliers qui répondent à de multiples usages.

    Depuis quand des trognes ?

    Des restes de vannerie trouvés dans des gisements du néolithique, laissent penser qu’à cette époque les arbres étaient déjà coupés à hauteur pour préserver leurs repousses des herbivores sauvages et domestiques. En Angleterre, des vestiges de trognes âgés de 3400 ans ont été découverts enfouis dans le lit de la rivière Trent. En Bretagne, l’analyse de bois d’oeuvre archéologique montre que l’émondage était pratiqué à l’époque carolingienne. La sculpture, la mosaïque, la fresque sont de précieuses sources de renseignements qui nous offrent des représentations datées, pour les plus anciennes, de 3500 ans. L’enluminure médiévale est une mine d’informations : dans les miniatures des douze mois de l’année des « Très Riches Heures du duc de Berry » (première moitié du XVe siècle) des trognes sont illustrées aux mois d’avril, juin, juillet et octobre. Depuis plus de 3000 ans, une multitude de représentations témoignent de la présence et de l’importance des arbres têtards et des arbres d’émonde dans le paysage, que viennent confirmer les textes anciens, les coutumes qui commencent à être fixées par écrit au Moyen âge, les baux ruraux, l’édition des Usages locaux, par exemple.

    La nature produit « naturellement » des trognes

    Bien avant qu’ils ne soient taillés par les humains, les arbres ont été confrontés aux dommages naturels causés par les tempêtes, le givre, la glace, les avalanches, les crues, la chute de rochers ainsi que la dent des herbivores. Au cours de cette longue évolution, les feuillus, notamment, ont acquis la faculté étonnante de se régénérer à partir de bourgeons dormants situés sous leur écorce. Stimulés, suite à un stress (casse, coupe, abroutissement), ces bourgeons se réveillent pour former de nouvelles branches. En pratiquant le taillis et l’étrognage, les hommes ont eu l’idée géniale d’utiliser cette incroyable faculté du génie végétal. Coupés à faible hauteur par le castor, saules, peupliers, frênes, ormes repoussent comme des mini-trognes naturelles. En Guyane, en mangeant les feuilles de Pterocarpus officinalis, l’hoatzin,oiseau ruminant, crée des trognes sur lesquelles il peut installer son nid. Dans les montagnes les arbres broutés au-dessus de la couche de neige repartent en se ramifiant et en émettant de nouvelle branches. Ce regard sur les origines nous éclaire sur la nature inventive du végétal.

    « la trogne est par excellence l’arbre de la modernité. […] Elle permet de remédier à toutes sortes de problèmes d’ordre écologique, économique, social, en milieu urbain aussi bien qu’à la campagne… […] Tout cela résulte de la profusion et de la diversité des éléments qu’elle fournit -importance de ses repousses oblige- mais aussi de ses réactions aux intempéries et de son allure unique, si impressionnante! » (Dominique Mansion, spécialiste des arbres taillés en trognes).

    Avec les changements climatiques annoncés, il serait urgent de revenir à ces pratiques ancestrales.

     

     

     

     

     

     

     


    #13575
    liliane
    liliane
    Participant
    • Messages : 774

    Merci Monique pour ces explications sur les trognes; J’ai pu observer ces arbres têtards, mais j’avoue que je n’avais aucune idée du pourquoi et du comment!

    #13576
    Luisa
    Luisa
    Participant
    • Messages : 412

    Mais qu’est ce qu’une trogne ?”

    Quand je vois rougir ma trogne, je suis fier d’être Bourguignon”. Terme familier et de moquerie faisant référence au visage dans cette chanson.

    Merci Monique pour ton article sur les trognes. Je ne savais pas que l’on pouvait appliquer ce terme aux arbres, de quelque espèce qu’ils soient.

    Question : Voici une photo prise l’an dernier avec mon tél. C’est un olivier. Est-ce une trogne ou tout simplement parce que l’arbre est ainsi ?

    #13577
    Monique
    Monique
    Participant
    • Messages : 793

    Wouah !  Quel arbre splendide.  Un arbre “vénérable”. Luisa, pour répondre à ta question, je pense que la forme de cet olivier est naturelle. Les arbres susceptibles d’être taillés en “trognes” sont : le frêne commun, le saule, le chataîgnier, le charme et l’aulne. Egalement possible : l’érable champêtre, le chêne pédonculé, le peuplier et l’érable commun. Les arbres qui ne conviennent pas : le hêtre, le bouleau, le merisier, les conifères, les fruitiers ainsi que les arbres arrivés à maturité (taille adulte). Je soupçonne que cette photo a été prise en Espagne. Tu as eu beaucoup de chance. Un olivier peut vivre 2000 ans !

    #13578
    LN66
    LN66
    Participant
    • Messages : 1 131

    Ce trafic des oliviers est vraiment criminel.

    Dans le sud ce sont les platanes qui font les frais.
    C’est vrai qu’il est attaqué par un champignon qui le fragilise.
    Ce n’est pas une raison pour couper ceux qui sont sains.

    Le platane se vend très cher en Espagne.

    #13595
    Luisa
    Luisa
    Participant
    • Messages : 412

    Que Dame Nature est belle ! et pourtant, ce n’est qu’un glaçon.

    #13596
    Monique
    Monique
    Participant
    • Messages : 793

    Superbe photo Luisa. J’aurais aimé avoir de la neige (pourtant annoncée ici en Sologne) pour aller “consulter” les traces laissées en forêt par la faune ! Mais aujourd’hui au programme c’est soleil, froid et vent. Bonne journée à toutes et à tous. Vivement le retour de nos balbuzards.

    #13597

    Frederique
    Participant
    • Messages : 283

    Bonjour. Je viens de lire le Rapport ” Secret ‘ du BRGM que nous a transmis Jean Marie et qui nous informe que ce fichu projet de pont de MARDIÉ est bien plus toxique que tout ce que j’imaginais. J’avais bien compris que ce pont amenait bien des dommages sur le plan écologique et ornithologique…destructions du paysage..la faune la flore..etc…avec en tête l’impact sur nos balbus préférés mais là ce qui est évoqué dépasse l’entendement. Que des infrastructures  qui en plus coûtent un prix astronomique à toute la collectivité  puissent etre décidées sans que le maximum de précautions pour la sécurité des populations ne soit prise me parait hallucinant !..

    La poursuite de la procédure judiciaire rendue possible par la révélation de ce rapport me remplit de joie et d’espoir ! Merci à tous les acteurs vigilants et au combien efficaces  de Mardieval et de FNE du val de Loire .

    #13598

    B.Thibault
    Participant
    • Messages : 25

    Comme Frédérique, je viens de lire le rapport “secret” BRGM qui, en principe, serait disponible au public que dans 3 ans.!!!. Merci à toute l’équipe d’avoir “crevé l’abcès” pendant qu’il était encore temps !!!.  Comment est-il possible de cacher les conclusions de ce rapport et les conséquences graves d’un tel projet pour la population ?  C’est aberrant !!!

    Le bon coté de cette révélation, nous permet d’attendre l’arrivée de nos oiseaux avec joie et c’est un réconfort pour tous .

     

    #13599
    Monique
    Monique
    Participant
    • Messages : 793

    Je viens de lire moi aussi ce rapport BRGM reçu en fin d’après-midi. On hallucine complètement ! Comment peut-on à ce point être d’aussi mauvaise foi quand on voit les conclusions d’un tel projet ! La lecture de ce rapport “secret” est un peu ardue mais il ne faut pas avoir fait des études supérieures pour comprendre que les travaux envisagés pour la construction de ce maudit pont dépassent l’entendement et sont particulièrement criminels. Tant que le monde sera gouverné par le fric et seulement “le fric”, l’humanité sera en danger. (Le Viaduc de Gênes) L’homme n’apprendra donc jamais ? 

    #13601
    liliane
    liliane
    Participant
    • Messages : 774

    Je pense que l’homme apprend mais ne retient pas ou ne veut pas retenir les leçons, il a la mémoire courte et son jugement est altéré par sa cupidité! Ce rapport “secret”du BRGM est effrayant à lire et j’en retire un profond dégoût!

    #13602
    Luisa
    Luisa
    Participant
    • Messages : 412

    Ce que je viens de lire dans le rapport secret du BRGM est à tomber à la renverse.

    Je partage complètement votre analyse B. Thibault lorsque vous dîtes : “Comment est-il possible de cacher les conclusions de ce rapport et les conséquences graves d’un tel projet pour la population” ?

    Honte à ce monde politique et financier qui devient curieusement sourd et aveugle lorsqu’il veut, coûte que coûte, réaliser une opération financière très juteuse comme celle concernant  la construction de cette déviation et de ce pont .

    Aucun scrupule, aucun respect pour la nature ! Un égoïsme pareil est consternant !

Viewing 15 posts - 4,216 through 4,230 (of 4,256 total)

The topic ‘Participons à la belle aventure de la BalbuCam – Saison 3 !’ is closed to new replies.

Welcome to the osprey watch website